Aller au contenu

 

Premières dents, premiers tourments…

Premières dents, premiers tourments...

Les quenottes de bébé percent sa gencive parfois dès l’âge de 3 mois. Ces premières poussées dentaires peuvent être tout à fait silencieuses… ou très bruyantes ! Légèrement fiévreux, votre bambin devient grincheux, pleure, bave et suce ses doigts. Serait-ce une dent de lait ? Quelques pistes pour soulager enfants et parents …

La poussée dentaire

Les premières dents se forment dès les premiers mois de la grossesse. Deux tiers d’entre elles sont entièrement constituées dans la mâchoire de l’enfant à sa naissance. En général, la poussée débute vers l’âge de 6 mois et s’étale jusqu’à 1 ou 2 ans.
Les incisives centrales inférieures sortent en principe les premières, suivies des incisives latérales, des molaires puis des canines pour une dentition temporaire composée au total de vingt dents. Nulle raison de s’inquiéter si cet ordre théorique n’est pas respecté ou si aucune dent n’est sortie avant de souffler la première bougie du petit. Chaque enfant est unique.
En revanche, les signes annonciateurs d’une poussée dentaire varient peu :

  • inflammation de la gencive ;
  • joues rouges ; 
  • érythème fessier ;
  • diarrhée ;
  • hyper salivation ;
  • mordillage intensif ;
  • manque d’appétit ;
  • poussée de fièvre ou rhinopharyngite.

L’inflammation fatiguant le bébé, son organisme fragilisé est davantage réceptif aux microbes.

Comment l’apaiser ?

L’intensité de la douleur varie en fonction de l’épaisseur de la gencive, de la sensibilité et de l’âge du nourrisson. Évitez de laisser la fièvre s’élever trop afin de ne pas l’affaiblir davantage. Du paracétamol en suppositoire ou dissous dans de l’eau fait rapidement diminuer la température et la douleur. Pour apaiser la gencive, massez la zone congestionnée à l’aide d’une compresse non tissée ou d’un gel spécial légèrement anesthésiant afin de réactiver la circulation. Sur toute inflammation, le froid soulage en rétractant les vaisseaux sanguins dilatés. L’anneau de dentition sorti du réfrigérateur agit de ce fait comme un léger anesthésique. L’enfant calme lui-même sa douleur en le mastiquant. L’homéopathie peut également atténuer les douleurs.

Une bonne hygiène

Mêmes temporaires, ces dents de lait méritent toute l’attention des parents dès leur apparition. La dentition se construit dès les premières poussées, qui contribuent à préformer la mâchoire pour les futures dents définitives. Nettoyez ces quenottes régulièrement avec une compresse imbibée d’eau puis, dès l’arrivée des premières molaires, avec une brosse à dents à poils souples et à petite tête. Préférez dans un premier temps l’eau au dentifrice afin d’éviter tout risque d’absorption. De bonnes habitudes à donner à votre enfant pour qu’il puisse sourire à pleines dents toute sa vie durant.


Première visite chez le dentiste

L’Association dentaire française (ADF) recommande une première consultation au plus tard à 3 ans, si possible dès 1 an pour familiariser l’enfant aux notions d’hygiène dentaire et repérer d’éventuelles “caries du nourrisson” en cas d’utilisation prolongée de biberons sucrés. Et face à la succion du pouce ou de la tétine, le dentiste vous aidera à trouver le meilleur compromis entre respect d’une habitude réconfortante et nécessité d’en éviter les conséquences (déformation palatine, déplacement des incisives supérieures, carie…).

 

Association dentaire française (ADF) - 7, rue Mariotte 75017 Paris - Site : www.adf.asso.fr.
« Toutes les questions au dentiste spécial enfant », Dr Isabelle-Sabine Schwartz, Marabout, 2003.


Pour en savoir plus

Lisez notre article "Soignez ses dents"

Anne-Sophie Prévost - mis à jour le 03.11.2010